Qu’est ce que le rhum dit “arrangé” ?

Depuis des années, les Français sont attirés par une boisson spiritueuse simple, le rhum. Pourtant, leur taux de consommation quotidienne de cet élixir a régressé depuis quelques années. En effet, cet alcool, d’une concentration autour de 40° évoquant la culture antillaise (conviviale et festive) est marié à des fruits, arômes ou des épices afin de confectionner un délectable rhum arrangé.

Qu’est-ce que le rhum arrangé ?

Que ce soit agricole ou traditionnel, comme son nom l’indique, il s’agit d’un mélange de divers ingrédients (arômes, fruits, des épices) et d’alcool, blanc plus particulièrement, auquel on ajoute un peu ou prou de sucre selon le goût. Puis, il faut le laisser macérer pendant une durée de quelques jours allant jusqu’à quelques semaines. Emblématique et spécialité des îles, notamment de La Réunion, ce rhum parfumé s’est également développé dans la grande île voisine, Madagascar. La saveur et le goût du rhum arrangé dépendent de la durée de la macération des assaisonnements. À part cela, il est à noter que le rhum arrangé n’a guère un trait commun avec le punch. Le punch peut être réalisé non seulement avec d’autres boissons, alcoolisées ou non. Tandis que le rhum arrangé est composé carrément de jus de fruits ou de morceaux de fruits.

Comment faire un rhum arrangé ?

D’innombrables variations relatives à cette boisson existent. Chacune d’elles met l’emphase sur les épices ou fruits exotiques venant sublimer le breuvage pour en élaborer un vrai nectar. Pour en faire, tout d’abord, il faut mélanger l’ingrédient de votre choix avec un litre de rhum blanc et quelques cuillères de sirop de canne ou de sucre. Ensuite, le laisser macérer lui permettant de libérer tous ses parfums et ses notes, et le mettre dans un endroit idéal. C’est-à-dire qu’il faut le placer à l’abri du changement climatique et attendre le temps de macération pour en profiter. Les recettes de base de rhum arrangé les plus répandues sont celles au café, à l’ananas, à la canne à sucre, à la vanille, aux gingembres et aux épices, …. Sans oublier les recettes originales arrangées avec des saveurs téméraires telles que la figue de barbarie, le combava, les piments, la tomate, ….

Pourquoi le choix du rhum blanc pour le rhum arrangé ?

Il n’existe aucune règle interdisant l’utilisation d’autres rhums, ambrés, vieux. Toutefois, il y a quelques points expliquant la raison pour laquelle le rhum blanc est communément recommandé pour faire un rhum arrangé. Parmi ces aspects, ce nectar, n’ayant pas été fermenté que quelques semaines avant d’être mis en bouteille, est totalement inodore et léger, que l’on peut boire frappé ou à sec, permettant de donner un arôme pur des ingrédients et une saveur auxquels l’arrangement du rhum a été fait. Tandis que le rhum vieux ou ambré, après avoir passé de nombreux mois voire année en fût, confère une palette d’arômes que les consommateurs recherchent et apprécient.

Achat de rhum : trouver une boutique de qualité en ligne
Avec quel type de verre boire un bon rhum ?