Comment déguster vos rhums de la plus belle des manières ?

rhums

Il est parfois très complexe de déguster un bon rhum. Souvent réservée aux avertis, une bonne dégustation nécessite une maîtrise totale de certains nombres de paramètres. Néanmoins, vous pouvez vous aussi tenter cette expérience même si vous êtes encore débutant. En faisant appel à tous vos différents sens et une bonne concentration, vous verrez que cette méthode est d’ailleurs bien plus simpliste que cela peut paraître.

Prendre le temps d’observer

Envie de vous lancer dans la dégustation ? Vous pouvez commencer par trouver un superbe coffret rhum sur le marché. Une fois en main, vous allez pouvoir entamer votre séance de dégustation. L’apparence d’un rhum évoque souvent différentes nuances de couleur d’un soleil couchant, qu’il soit ambre, jaune pâle, cuivrée, etc. L’échelle de couleur s’étend du transparent pour un rhum blanc, cuivré ou jaune doré pour un rhum vieil et jaune pale pour celui d’un rhum ambré. Et cette évaluation vous donnera déjà une idée au sujet du type de baril dans lequel le rhum a vieilli ou la durée de son vieillissement. La viscosité fait référence au aspect pâteux ou laçage de votre rhum. Est-ce que le liquide coule bien dans le verre ou bien, il a tendance à prendre du temps de sucrerie ? Aussi, vous n’avez qu’à incliner un peu votre verre pour apprécier la limpidité. Il s’étend de cristallin, limpide, opalescent, flou et enfin opaque. Sachez bien qu’un bon rhum ne trouble jamais. Un rhum vieux clair est souvent sec. Une robe plus foncée traduit un rhum rond avec des arômes très riches. Vous devez aussi apprécier son éclat et sa brillance qui est discerné à la réflexion de la lumière. Si vous voulez opter pour un coffret dégustation rhum, vous n’avez qu’à consulter ce site spécialisé.

Vous devez bien sentir votre rhum

Vous avez bien pris le temps d’observer ? Votre coffret rhum arrangé n’a plus de secret pour vous ? Il est alors temps d’approcher votre verre vers le nez. Ne le mettez pas trop prêt tout de même, le degré d’alcool peut être élevé et risque d’agresser vos sens olfactifs. Il n’est pas du tout nécessaire d’agiter le rhum dans son verre, laisser plutôt monter l’arôme progressivement et petit à petit. Concentrez-vous maintenant et humez profondément. Soyez bien attentif à votre souvenir olfactif. Les arômes qui se dégagent devraient vous envahir pleinement. Vous pouvez discerner par la suite une sensation épicée ou légère, arôme de fruit exotique ou encore de la canne à sucre. Après avoir senti votre rhum, laisser reposer quelques secondes, réaliser une respiration profonde pour évacuer les arômes restants qui persistent. Ensuite, vous devez tourner lentement le rhum dans son verre avant de humer une seconde fois. Cette fois-ci, vous allez percevoir des arômes bien plus complexes et encore plus lourds. Vous pouvez aussi choisir un coffret rhum et partager ces moments avec votre ami ou famille et discuter ensemble votre sensation.

Faite une analyse profonde du goût

Maintenant, que vous avez bien senti votre rhum, il faut passer à l’étape suivante. Prenez-en donc une petite gorgée avec la bouche fermée. C’est pour éviter l’inhalation de l’air lors de la dégustation au risque de brûler votre palais. Faites en sorte de bien sentir le goût autour de votre langue. Votre salive va réduire le degré de l’alcool avant que vous ne l’avaliez. Ensuite, appréciez la texture de votre rhum, qu’il soit fluide, léger ou encore bien plus velouté. Après la déglutition, prenez en compte les saveurs et les sensations de l’arrière-goût qui persistent dans votre bouche. Cette sensation peut être sèche ou ronde, épicée, courte ou plus persistant. Il peut exister aussi certains goûts en retro-olfaction, qui peut être perçu en inhalant de l’air avec la bouche et en expirant avec le nez. C’est plus préférable de prendre une gorgée plusieurs fois afin de mieux apprécier la dégustation en bouche. Il ne vous reste plus maintenant qu’à acheter un coffret degustation rhum et appliquer cette technique. Si vous avez l’intention d’apprécier plusieurs rhums en même temps, n’oubliez pas de bien rincer l’intérieur de votre bouche entre chaque dégustation pour nettoyer les saveurs qui persistent à l’intérieur bouche. De l’amidon comme le pain de mie peut bien faire l’affaire.

Autres astuces complémentaires

Choisissez bien le lieu au cours de laquelle vous allez entamer votre dégustions. C’est très important. Mettez-vous à l’aise dans un endroit calme pour une bonne appréciation. Il est possible de déguster avec des amis, mais assurez vous d’être bien concentré pour une meilleure dégustation. Vous devez également choisir un verre idéal pour votre rhum. Cela vous permettra de discerner les nuances de couleurs à la lumière et une bonne aération. Il est important de connaître que la bonne dégustation débute avec la bouteille et le verre. Aussi prenez le temps d’observer les étiquettes, les quelconques détails, le toucher de la cire de votre coffret rhum arrangé. La plupart des tanins de fruit ou encore les fruits pas mûrs ont la propriété d’assécher l’intérieur de la bouche. Cette saveur élémentaire d’amertume ou l’astringente est complété par un nerf qui est connecté avec les récepteurs tactiles dans la bouche et donne vie à ce goût. La langue et la bouche possèdent aussi des récepteurs sensibles à la douleur, donnant ainsi la sensation de brûlure lors de la dégustation. Vous pouvez aussi sentir une sensation glaciale ou rafraîchissante, pétillante ou encore piquante pendant votre séance.

Comment faire du rhum arrangé maison ?
Achat de rhum : trouver une boutique de qualité en ligne